Je t’Aide remercie les signataires du plaidoyer

PlaidoyerPar son action collective et avec les aidant·e·s, Je t’Aide souhaite inciter à une prise de conscience sociétale et porter la voix des aidant·e·s auprès des pouvoirs publics à travers un plaidoyer.

Je t’Aide tient à remercier l’ensemble des signataires associés au Plaidoyer “La Santé des Aidants, Un enjeu de santé publique”.

Signataires du plaidoyer

Basé sur les demandes des aidant·e·s eux-mêmes, ce plaidoyer ambitionne de faire bouger les lignes pour une meilleure reconnaissance de leur rôle, de leurs droits et alerter la société sur cet enjeu.

C’est un enjeu social et sociétal majeurJocelyne Guidez, Sénatrice de l’Essonne, Présidente du groupe de travail Union Centriste sur les aidants familiaux

Nos demandes à travers ce plaidoyer

  • Une meilleure reconnaissance des 11 millions d’aidant·e·s (1) comme
    cteur·rice·s majeur·e·s de la santé et créer un statut.

On peut tous devenir aidant·e·s de quelqu’un, il faut pouvoir tenir sur le long terme. Les aidant·e·s sont indispensables, soutenons-les ! – Eglantine Eméyé, Marraine du Collectif Je t’Aide

  • Préserver la santé des aidant·e·s

Face aux défis que représentent le vieillissement de la population, l’accroissement des maladies chroniques, le développement de la prise en charge ambulatoire dans notre système de santé, les aidant·e·s sont voué·e·s à occuper une place prépondérante.

Or être aidant·e et s’occuper d’un proche a des impacts sur la santé physique et mentale, ce qui constitue un enjeu national.

On devient aidant·e du jour au lendemain ! C’est une autre vie qui commence sans qu’on l’ait décidé ! Tout ça demande patience et affection ; il faut aussi s’accorder des moments de respiration, indispensables pour tenir ! – Dominique Du Paty De Clam, Fondatrice de Handireseau

Nous devons soutenir les aidant·e·s, sans qui le système de santé serait bien bancal ! Accompagnons les enfin correctement, pour que les aidant·e·s cessent de devenir des patient·e·s à leur tour – Hélène Rossinot, Interne en médecine, auteure d’une thèse sur le vécu des patient·e·s et des aidant·e·s en HAD

  • Renouer des relations de proximité avec les professionnels de santé

Cela passe par une sensibiliation des professionnels au rôle des aidant·e·s, la reconnaissance de leur expertise en tant qu’acteur·rice·s de santé à part entière, et une meilleure identification des aidant·e·s pour mieux les informer, les orienter.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur le plaidoyer et ses signataires, rendez-vous sur la page dédiée.

(1) Source : Fondation April / BVA, 2016, Baromètre des aidants