Être aidant peut coûter cher

Le baromètre annuel de la Carac (mutuelle d’épargne et de retraite) qui analyse l’impact financier du rôle d’aidant, a été publié. Il nous en dit plus sur le coût que représente l’accompagnement d’un proche fragilisé.

 

Un budget non négligeable

Avec un coût qui s’élève à 2 049 € par an en moyenne. C’est ce que deux tiers des aidants interrogés par l’institut OpinionWay* pour la Carac déclarent débourser pour aider leur proche.

Transport, aménagement du domicile, aide à domicile, frais de santé…  Une grande partie est souvent assumée par l’aidant.

Une charge financière non sans conséquence

Pour 7 aidants sur 10 interrogés, cette aide bloque ou retarde leurs projets personnels. Près d’un tiers d’entre eux ne fait pas appel à une aide professionnelle pour ces mêmes raisons budgétaires.

La vie professionnelle également impactée

3 aidants sur 4 déclarent que leur activité d’aidant à un impact important sur leur vie professionnelle. En effet, trois quarts des sondés dédient en moyenne seize heures à la personne aidée. Augmentant ainsi leur stress et la fatigue.

Le baromètre 2017 de la Carac confirme ainsi la précarité financière dans laquelle se trouve une partie des proches aidants.

* Enquête réalisée du 22 février au 3 mars 2017 par téléphone auprès d’un échantillon représentatif de 1 022 aidants familiaux âgés de 40 à 75 ans (55 ans en moyenne) et actifs pour 59 % d’entre eux.